La SPRL "Garage J.&K. Joosen" a été fondée le 9 janvier 1953 au moyen d’un acte passé par le Notaire A. Op de Beeck à Putte avec Jan et Karel Joosen en tant qu’associés . L’entreprise démarrait le 1 Mars dans un immeuble dans la Rue Ravenberg 19 à Malines. La garage, environ 700 m2, avec un bureau et une petite salle d’exposition était louée de Mr. J. Donnes, un citoyen fortuné qui exploitait une usine de caisses légumes en bois à la Forteresse Zandvoort.
L’ exploitation de la garage était dans les mains de la société John Lins , avec siège à la Place Tunnel à Anvers , distributeur pour la province d’Anvers des marques Triumph et Standard, nous concédées pour la région de Malines.

En même temps, nous pouvions acquérir les agences Rover de la Garage Vanderbeken-Pasteel, Plantin Moretuslei à Anvers et des camions Stey et International Harvest , dont l’importateur était localisé à Etterbeque. Les modèles les plus fréquentes dans cette époque étaient Triumph Mayfower et Renown, Standard Eight, Ten et Vanguard, Rover 75 et Land-Rover.

Après quelques semaines, consécutivement Jan Dirickx et Lous Nijs sont entrés en service chez nous . Le salaire horaire variait entre 28 à 30 fr/heure. L’essence coutait dan cette période +/- 2,50 fr. par litre.

A 1955, nous pouvions accueillir les adjudications lancées par l’Armée Belge pour la réparation de jeeps et camions . La garage devenait trop petite. A cause d’un manque de place, nous devions garer un nombre de camions en dehors le matin à l’église Ste. Marie pour les ré-stationner dans la garage le soir. Le contrat de location de la garage à la Rue Ravenberg 19 était terminée.
HISTOIRE ATELIER MOENS
haut de page
Le 9 septembre 1958, l’immeuble à usage industriel fût acheté dans la Rue de l’Industrie 45. C’était notaire Walter Van Den Walle qui dressait l’acte, en français. La SPRL « Fibretex » possédait l’usine dont Mr. Et Mme . Eliezer de Founés- Germaine Valkenier à Meise étaient associés . A Fibretex, fondé en 1903, entre 250 et 300 personnes étaient employées pendant l’Entre-deux-guerres. Il y avait +/- 100 métiers à tisser et on produisait des sacs en jute contrefaçon, produit sur place. Le jute fût fabriqué des cordes en papier, tournées de barres de papier en couleur rouge intense. Fibretex s’occupait du logement de ses ouvriers en construisant un centaine d’habitations ouvrière dans la Rue de l’Industrie.

La charpente du toit en métal appartenait encore à la société Buhler Constructions Metalliques à Anvers et a été achetée séparément. Le site fût nettoyé avec nos propres moyens, entre autres un dizaine de métiers à tisser, une cabine à haute tension et une cheminée à briques, hauteur 30M, abaissée par le service militaire du génie. Dans de cadre de la reprise des murs communs , on a fait des arpentages et un plan a été dessiné pour la construction du mur séparatif, vestiaire, toilettes, bureaux et une fouille. C’est l’architecte J. Jonckers Ijzerenleen à Malines ( défenseur à Malinois) qui a établi les plans coutant 21.490 fr. L’entrepreneur Van Poppel a exécuté les travaux.

Jusqu’à l’année 1963, quand l’adjudication pour l’armée se terminait, nous avions 22 mécaniciens , carrossiers et un employé de bureau en service. Cette année, nous avons lancé une collaboration avec la société SA Lautrac, qui à ce moment représentait Morris, Rover et Triumph pour la région Malines – Louvain.C’est au moment que la banque Lauwers, dont Lautrac était une partie, était déclarée en faillite (Ravier, Cruypelandt, De Bruyne, Van Acker) que nous avons pris les ventes dans nos propres mains.

A 1967, on nous a offert l’agence Fiat (ex Pans et Torino Motors). Nous avons embelli la façade et l’intérieur de la garage (salle d’exposition) et nous avons engagés des vendeurs (Fasoel, Peeters , Otto). Dans la période 1967 à 1970, on vendait environ 300 voitures par an et on achevait une pénétration de 9% dans la région malinoise. C’était apparemment insatisfaisant pour Fiat Belgio av. de la Reine à Waterloo qui rendait la concession à la Garage Teugels Nekkerspoel à Malines.

On se concentrait à nouveau à Morris, Triumph et Rover, maintenant unis dans le groupe British Leyland. Leyland disposait d’une gamme étendue avec Mini, Mini-Clubman, Mini-Traveller, Allegro, Maxi, Austin 1800 Balanza, Princess, Triumph Dolomite, Triumph 2000 et 2500, Spitfire, TR6 et TR7 et MGB. Le prix le plus bas d’une Mini 850 était de 59.900,-fr. En 1986, notre contrat avec Leyland fût licencié. Leyland disparaissait, était renommé Rover et allait à British Car Center. Jan Joosen prenait sa retraite fortement méritée en 1989.Jusqu’à 1992, nous avons distribué Suzuki ( Moorkens Kontich) avec les modèles principales Alto, Swift, Carry, Samourai et Vitara.

Simultanément, on continuait à traiter des véhicules anglaises. En plus, on donnait en location à court terme des berlines sans chauffeur . En 1988, la section carrosserie a été complètement rénovée et élargie pour s’occuper des réparations carrosserie pour entre autres Volvo Laenen (Malines), Garage De Greve Ford (Bonheiden), Garage Gamakobie Lada, Suzuki (Malines), Anglo Parts MG , Triumph (Malines).

En 1998, Rudi Moens est commencé à travailler dans les bâtiments J&K Joosen . Son expérience avec des véhicules anglaises commençait en 1987 lors de la restauration d’un autobus à étage Bristol anglais pour sa dissertation à l’Institut Supérieur Cardinal Mercier à Bruxelles . A partir de 1988, Rudi Moens s’occupait constamment à temps plein aux Classiques Anglaises. En 2000, Rudi entrait la section carrosserie de J&K Joosen pour remplacer le dernier carrossier prenant sa retraite et pour diriger la carrosserie exclusivement aux classiques anglaises. La location des berlines fût arrêtée en 2001.

En 2002, Karel Joosen était d’opinion d’avoir mérité sa retraite après une carrière de presque 50 ans. Rudi Moens absorbait le drapeau, assisté de Edwin Hullak à partir de 1990 et Marc Blockmans à partir de 2003.

A partir de 1998, sous l’enseigne "
ATELIER MOENS", nous traitons presque uniquement des véhicules classiques anglaises . C’est quasi évident grâce à l’expérience spécifique et la présence étendue de l’outillage spécial authentique.

Nous avons encore quelques clients qui ont acheté ici leur automobile d’époque anglaise en condition neuve.
Old-Timers ATELIER garage MOENS peut être trouvé dans les Pages jaunes ou sur Google, sous les rubriques suivantes:
ATELIER MOENS GARAGE - Nijverheidsstraat 45, B-2800 Mechelen - old-timers, restauration de voitures, restauration vintage, des pièces old timer, restauration des Old-Timer, accessoires vintage, Moens-atelier, Moens atelier, garage Moens, Oldtimer mechelen, Mechelen moens garage, atelier Moens, studio-Moens Mechelen, vente et remose d'hiver oldtimers, OLD TIMERS - la restauration des oldtimers, restauration de véhicules anciens
Restauration | Entretien | Révision/Réglage fin | Carrosserie | Documents/Législation | Intérieur/Electricité | Contact | Histoire
Pièces Séparées/Accessoires | Vente/Remisage d'Hiver
© Old-Timer garage ATELIER MOENS - MECHELEN